Bienvenue 
sois le bienvenu parmis nous sur ce forum.
j'espere que tu t'amuseras bien ici Wink

    GigaTribe

si vous voulez trouver des manga et dautre chose cliquez sur la baniere ;p
La Takarazuka, qu'est ce que c'est ???

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Oscar et son monde Index du Forum -> Oscar et ses amies -> Versailles no bara -> Takarazuka
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
André grandier
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 548
Personnage dans la zone RPG: André grandier
Localisation: Maison des jarjayes

MessagePosté le: 10/03/2007 21:44:52    Sujet du message: La Takarazuka, qu'est ce que c'est ??? Répondre en citant

La revue Takarazuka, une compagnie théâtrale de femmes pour les femmes



La revue Takarazuka, dont le plus grand succès est l'adaptation d'un célèbre manga japonais (La Rose de Versailles) qui a pour héroïne Marie-Antoinette, est une compagnie théâtrale exclusivement constituée de femmes.
De la même façon que les acteurs du théâtre traditionnel Kabuki interprètent les rôles féminins, les actrices de la Takarazuka assument les rôles masculins.

"Au Japon, nous avons la culture Kabuki dans laquelle des hommes jouent des rôles de femmes. La Takarazuka est le contraire. Les actrices y jouent des hommes idéalisés dont rêvent les femmes. Le public est fasciné", témoigne Yuri Shirahane, une des stars de la revue, qui vient de jouer Marie-Antoinette dans La Rose de Versailles à Tokyo.

"Les actrices spécialisées dans les rôles masculins offrent une séduction autre que celle des hommes en chair et en os", confirme Hisako Fujimatsu, une fan de la Takarazuka, qu'elle a vue sur scène quand elle avait 3 ans avec sa grand-mère.
"Elles sont gentilles, ont de la classe, sont belles et intelligentes", confie cette employée de 35 ans qui sait bien que "ce sont des créatures de rêve fabriquées pour la scène".
"Ces actrices qui jouent des hommes ont du charme car elles sont sexuellement neutres", renchérit Kayoko Uchida, une mère de famille quinquagénaire.

D'une loyauté indéfectible, les fans sont en majorité des femmes au foyer aisées, souvent accompagnées de leur fille.
La Takurazaka --dont la devise est "grâce, beauté et modestie"-- est une véritable institution au Japon.
Elle a été créée en 1914 à Takarazuka, station thermale du Kansai (Ouest du Japon), par Ichizo Kobayashi, fondateur de la compagnie privée de chemin de fer Hankyu et d'une société de production et de distribution de films, Toho.
Phénomène culturel unique, elle rassemble plus de 400 actrices, danseuses et chanteuses, la plupart réparties entre 5 troupes ("Fleur", "Lune", "Neige", "Étoile" et "Cosmos").






Pour intégrer la revue, il faut être passée par l'École de musique de la Takarazuka, centre de formation qui accueille pendant 2 ans des élèves de 15 à 18 ans sortant du collège ou du lycée.

La sélection est très stricte. Chaque année, une cinquantaine de postulantes sont admises. Elles doivent décider avant la fin des études si elles veulent se spécialiser dans les rôles féminins ou masculins. Beaucoup de membres de la Takarazuka sont devenus des stars du cinéma, de la scène et de la TV.

"Les membres de la Takarazuka ont changé considérablement avec les époques. Les changements s'accélèrent. Il y a 10, 20 ans, elles se contentaient de travailler dur et de pratiquer leur art. Aujourd'hui, elles savent parfaitement ce qui se passe ailleurs et si tel rôle est bon ou mauvais pour leur carrière", affirme Shinji Ueda, 73 ans, directeur de la Takarazuka.
La compagnie se produit tout au long de l'année à Takarazuka et à Tokyo, où elle affiche des taux de remplissage de près de 100%. Elle présente les grands succès de Broadway mais également des classiques de la littérature mondiale comme Autant en emporte le Vent, Guerre et Paix ou Le Rouge et le Noir...

Mais c'est la reine Marie-Antoinette qui a changé à jamais le destin de la revue.
Créée sur scène en 1974, La Rose de Versailles a été un tournant dans l'histoire de la Takarazuka car la pièce a pour la première fois mis en avant les rôles masculins, selon le critique Atsuro Kawauchi.

"La Takarazuka avait l'habitude de jouer des histoires d'amour classiques qui attiraient à la fois hommes et femmes. Mais les thèmes de ses pièces ont changé depuis +La Rose de Versailles+ qui propose au public non seulement une romance mais aussi de la camaraderie et un certain féminisme", souligne le critique.


"Le courrier du Vietnam" 4 juin 2006
Image Hosted by ImageShack.us


Dernière édition par André grandier le 21/04/2007 13:40:02; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/03/2007 21:44:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
André grandier
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 548
Personnage dans la zone RPG: André grandier
Localisation: Maison des jarjayes

MessagePosté le: 11/03/2007 22:34:25    Sujet du message: La Takarazuka, qu'est ce que c'est ??? Répondre en citant

Cinéma : la Rose de Versailles est adorée au Japon




Loin des marches du Palais des festivals, de Kirsten Dunst et de Sofia Coppola, une autre Marie-Antoinette, de crayon et de paillettes, fait rêver les Japonaises depuis plus de 30 ans.

La dernière reine de France est une icône au Japon, une popularité qui doit énormément à un manga culte pour filles des années 1970, La Rose de Versailles (Berusaiyu no bara).
Outre ce manga régulièrement réédité, on trouve de la papeterie, des fringues, des machines pachinko (billards électriques) et même du vin à l'emblème des héros de La Rose de Versailles.

Le succès de la bande dessinée de Riyoko Ikeda a été tel qu'il a engendré en 1974 une comédie musicale dont l'adaptation par la célèbre Revue Takarazuka est devenue le plus gros triomphe de cette compagnie exclusivement féminine.
La Takarazuka a joué La Rose de Versailles à 1.700 reprises. Plus de 4.000 Japonaises l'ont vue.
Aussi, lorsque, pour célébrer le 250e anniversaire de la naissance de Marie-Antoinette, la Takarazuka a repris fin février à Tokyo La Rose de Versailles, pour la première fois en 5 ans, les places se sont envolées en quelques heures.
"Cette pièce continue à avoir du succès. Elle est comme une propriété de la Takurazaka, elle a une place spéciale dans notre répertoire, je ne sais pas pourquoi", avoue Shinji Ueda, 73 ans, directeur légendaire de la revue.
Centrée autour de Marie-Antoinette, le scénario combine réalité et fiction, Axel de Fersen et "Lady Oscar", l'héroïne qui se déguise en homme et son amoureux André Grandier.

"Je voulais montrer de façon spectaculaire cette histoire d'amour entre Marie-Antoinette et Fersen qui finit mal. Ce faste qui a entraîné la chute d'une nation correspondait parfaitement au monde fabuleux de la Takarazuka", selon M. Ueda, scénariste et metteur en scène de la comédie musicale.
Si, à l'instar du script, les décors et les costumes prennent quelque liberté avec l'histoire, ils sont d'une variété et d'un luxe époustouflants, qui donnent à l'ensemble un charme très kitsch.
"On dit que la Takarazuka est l'instrument idéal pour recréer l'univers baroque qui sert d'écrin à +La Rose de Versailles+. Je pense que le baroque et la Takarazuka se marient à la perfection", poursuit M. Ueda.
Il faut dire que Marie-Antoinette est adorée au Japon comme une héroïne positive, une sorte d'incarnation des vertus et des épreuves de la "Femme" nippone, à laquelle s'identifient les fans.
La destinée de la princesse autrichienne frivole, à l'amour impossible (Fersen), affligée d'un mari français bonhomme mais ennuyeux (Louis XVI) et qui meurt sanctifiée sous la guillotine d'un peuple qui n'est pas le sien, a tout pour plaire aux Japonaises.

Au bout des 2 heures et demie, nombre de spectatrices ont l'œil humide.
"J'ai le sentiment que Marie-Antoinette a grandi comme une personne pure et belle. Les gens éprouvent facilement de la sympathie pour elle. Il y a un amour sincère, de l'orgueil et de la beauté tout au long de l'histoire", éclaire Yuri Shirahane, l'actrice en blonde perruque qui joue Marie-Antoinette.
"Elle s'est amourachée de Fersen lorsqu'elle était insatisfaite et solitaire au château de Versailles. En revanche, elle a mûri spirituellement en prison. Je pense que ce contraste plaît aux spectatrices, tout comme le thème universel de la mère et de ses enfants", raconte la jeune star qui a lu des dizaines de livres sur Marie-Antoinette.
Mlle Shiharane se souvient avoir vu La Rose of Versailles par la Takarazuka à la télé quand elle était à l'école primaire. Preuve que La Rose de Versailles a transcendé les époques.

Évidemment, les foules de femmes qui ont lu le manga de Riyoko Ikeda et pleuré au spectacle de la Takarazuka veulent en savoir plus sur la Révolution, l'histoire de France et sa culture.

"Le courrier du Vietnam" 4 juin 2006
Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
André grandier
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 548
Personnage dans la zone RPG: André grandier
Localisation: Maison des jarjayes

MessagePosté le: 23/04/2007 21:35:37    Sujet du message: La Takarazuka, qu'est ce que c'est ??? Répondre en citant

Voici une vidéo de remise de diplome de débutantes Takarazakiennes :




2OO1





2006 partie 1





2006 partie 2





2006 partie 3





2006 partie 4





2006 partie 5

Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 10:27:32    Sujet du message: La Takarazuka, qu'est ce que c'est ???

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Oscar et son monde Index du Forum -> Oscar et ses amies -> Versailles no bara -> Takarazuka Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_red par Leparachute
Oscar et son monde Index du Forum