Bienvenue 
sois le bienvenu parmis nous sur ce forum.
j'espere que tu t'amuseras bien ici Wink

    GigaTribe

si vous voulez trouver des manga et dautre chose cliquez sur la baniere ;p
ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Oscar et son monde Index du Forum -> Oscar et ses amies -> Oniisama E -> Manga
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 23/10/2006 19:29:36    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

Très cher frère onnisama é


A l’origine, très cher frère est un shôjo en trois volumes de la célèbre Riyoko Ikéda, l’auteur de Versailles no Bara (Lady Oscar), racontant la vie d’une lycéenne à travers les lettres qu’elle écrit à son correspondant, qu’elle considère comme un « frère » confident. La série tirée du manga, mise en scène par le célèbre duo Akio Sugino et Osamu Dezaki, bénéficie d’une réalisation superbe et dramatique à souhait, avec de nombreuses esquisses crayonnées donnant une atmosphère lugubre et unique. La France a découvert la série en 1993 lors de son passage sur TF1 dans le fameux « Club Dorothée ». Abordant des thèmes tabous tels que l’homosexualité, l’inceste et le sadisme, la réaction ne se fit pas attendre longtemps et elle fut retirée de l’antenne au bout du septième épisode. Il aura fallut attendre février 2004 pour une sortie de l’intégrale en DVD chez Kaze pour le plus grand bonheur des fans. Petit retour sur cette série exceptionnelle.


L’histoire de très cher frère débute par une rentrée des classes, celle de Nanako et de son amie d’enfance Tomoko, dans le prestigieux lycée pour fille « Seiran ». Assez intimidées mais enchantées de se retrouver dans un établissement qui n’oblige pas les jeunes filles à porter l’uniforme, elles vont pouvoir assouvir leur féminité et leur coquetterie. Nanako se retrouve dans une clase différente de Tomoko, et va rapidement faire la connaissance de Mariko, une des plus belles élèves de « Seiran ». Elles deviennent très vite amies, ce qui va provoquer une jalousie de Tomoko, qui ne cessera d’empirer à cause de l’extrême possessivité de Mariko.
Les nouvelles élèves découvriront aussi l’existence du « Sorority », un cercle réunissant les filles les plus élégante et cultivées, présidé par l’impressionnante Fukiko Ichinomiya, appelée Miya-Sama. Si toutes convoitent une place dans le « Sorority », il y a une étudiante qui y est réfractaire, Kaoru Orihara, le capitaine du club de basket, qui ne voit en ce cercle d’élite qu’une source de disputes et de jalousies. Elle entretiens une forte amitié avec Rei Asaka, surnommée « Saint-just », très mystérieuse et qui semble souffrir de graves problèmes psychologiques. Une semaine après la rentrée, les résultats du « Sorority » sont annoncés et, à son grand étonnement, Nanako est admise, ainsi que sa nouvelle amie Mariko. Les réactions se font immédiatement sentir, les élèves jalouses ne comprenant pas comment une fille aussi simple a pu être choisi à leur place. A partir de ce moment, Nanako va devoir affronter jalousies et vengeances perverses, découvrant peu à peu l’ambiance malsaine du « Sorority », ainsi que les terribles secrets liant les différents protagonistes.

Note : Sorority => du latin Soror qui signifie Sœur. Dans notre cas le terme désigne des personnes du sexe féminin se trouvant dans la même situation et les mêmes conditions, mais on peut aussi y voir sa connotation affective, comme dans l’expression « âme sœur »


Il est rare de trouver une série où la psychologie des personnages est autant recherchée. Les principales héroïnes sont très tourmentées, et certaines comme Fukiko, Rei, et Mariko ont déjà commencé à sombrer dans la folie. Rei en est le meilleur exemple ; plongée dans ces recueils de poèmes, elle est passionnée par la littérature romantique française et représente le personnage suicidaire de l’histoire. Droguée par les médicaments qu’elle consomme abusivement, elle fume et fait régulièrement l’école buissonnière.
Fukiko sous son apparence angélique, est une furieuse diablesse, qui, ne pouvant résoudre ses problèmes personnels d’ordre affectif, a choisi Rei comme exutoire de sa haine. Pour parvenir à ses fins elle n’hésite pas à employer des moyens sanglants comme dans le cinquième épisode où elle transperce la main de Rei ou bien lorsqu’elle se jette sur Nanako telle une furie, pour mordre son oreille.


suite a paraitre ^^
Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 23/10/2006 19:29:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:49:01    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

img d'ouverture :


en bas a gche


en bas au milieu


et de haut en bas à droite





Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:50:02    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

Mariko, quant à elle, souffre d'un énorme manque effectif, qui va se reporter sur Nanako qui est décidément l'objet de bien des convoitises... Cette dernière va d'ailleurs décider de ne plus lui adresser la parole après que Mariko l'ait enfermé à clef dans sa chambre, pour l'empêcher de retourner chez elle. L'épisode 8 se termine d'ailleurs par une crise de démence de Mariko qui tente de poursuivre Nanako, en lui criant: « Si tu pars je te tue, et je me tuerai après ».
Vous l'aurez compris, la violence est en effet omniprésente dans la série, sous toutes ses formes; le sang coule à de nombreuses reprises et rien ne nous est épargné: gifles, blessures,folies meurtrières, harcèlement, agressions, suicides ratés et multiples violences verbales et psychologiques.

Très Cher Frère est avant tout une histoire sur des relations passionnelles entre les personnages. Et ce qui avait d'ailleurs en grande partie décidé TF1 à interrompre la diffusion de la série est le fait que la frontière entre amitié et relations amoureuses homosexuelles est infime. Les élèves de « Seiran » n'ont pratiquement aucune représentation masculine au sein de l'école. Elles idolâtrent donc Rei et Kaoru, toutes deux très masculines et matures. On pense pendant de nombreux épisodes que Kaoru et Rei ont une relation bien plus qu'amicale, notamment lors de l'épisode 11 où, après une crise de Rei, elles s'endorment nues, dans les bras l'une de l'autre. Mais il se trouve que le cœur de Kaoru est déjà pris... Quant à Rei, l'unique objet de ses pensées demeure Fukiko. Cela reste donc bien une amitié fusionnelle à laquelle Nanako assiste, fascinée et intriguée. Mariko a une peur phobique des garçons, due aux relations qu'entretient son père avec les femmes. Elles les trouvent «égoïstes, sales et cruels» selon ces mots et préfère admirer Kaoru, alors que le frère de Fukiko, Takeshi Ichinomiya semble énormément l'apprécier. Mais la surprise concerne Nanako, notre héroïne, si sage et sans surprise, qui va être une des seules élèves à déclarer son amour pour celle qui fait battre son cœur...

Dans Très Cher Frère, l'univers dans lequel les héroines évoluent (Iycèe et demeures) est extrêmement décalé par rapport au reste de la ville. Le tradjtionnel japonais, présent dans l'histoire, se mêle à une ambiance très européenne du 18ème siècle. Les nombreux lustres, ornements, fontaines, jardins à la française et roseraies, nous rappelle que Riyoko Ikeda est une passionnée de l'histoire de France. Le personnage de Rei lui permet de faire de nombreuses référence à la littérature fral1çaise; elle lit Verlaine, adorant le poème Romances sans paroles, et pendant ses crises de démence elle ne cesse de répéter « Ma Chérie la poupée ». Il est également question de Sade, ce qui n'est pas anodin vu le caractère des relations entre certaines héroïnes.

Le duo Akio Sugino et Osamu Dezaki, qui avait déjà prouvé son talent sur l'oeuvre
. majeure de Riyoko Ikeda, Versailles no Bara/Lady Oscar, utilise tous les moyens mis à sa disposition pour susciter l'émotion chez le spectateur en créant une ambiance très particulière. Osamu Dezaki joue ainsi souvent avec les contrastes, rajoutant des zones ombrées sur les côtés pour mieux dramatiser les scènes et créer une atmosphère sombre et étouffante. Il laisse parfois une personne dans l'ombre pendant qu'une autre est dans la lumière, pour accentuer la distance psychologique qui les sépare, ou surexpose volontairement certains cadrages pour éviter une monotonie chez le spectateur. Les effets de caméra, présents dans ses autres travaux (Cobra, Rémi, L7/e au trésor) sont nombreux: travellings horizontaux, répétés plusieurs fois, pour renforcer une émotion ou une action; travellings verticaux qui agrandissent, élancent les silhouettes des personnages. La fluidité des épisodes tient beaucoup aux nombreux zooms avants ou arrières sur des plans fixes, qui rendent les transitions plus coulantes.
Le design des personnages proposé par Akio Sugino s'accorde parfaitement avec la réalisation de son collègue. Il signe là un de ses plus beaux travaux, avec une finesse du trait développé sur Versailles no Bara et qui préfigure les OAV de Black Jack. Ses fresques crayonnées sont magnifiques, et le rendu des couleurs (comme par exemple sur Mariko, avec ses lèvres rouges, sa peau blanche et ses cheveux de jais) complète parfaitement les effets de contraste voulus par Dezaki.
Enfin la bande-son n'est pas en reste. Si les musiques de Kentaro Haneda se font moins flamboyantes et rythmées que sur Cobra ou L'Île au trésor, c'est pour mieux épouser par leur discrétion le ton global dramatique de la série. Le compositeur interprète également dans la série les magnifiques thèmes joués au piano par Fukiko et Rei.
L'histoire, la réalisation et les personnages font de Très Cher Frère une série magnifique et captivante où, à l'instar de la curieuse Nanako, le téléspectateur peut jouer les voyeurs et s'immiscer dans la vie privée des héroïnes. Menée comme une enquête, le moindre indice trouvé nous aide à progresser et à comprendre les tourments des personnages. Le bracelet en or que porte Rei par exemple, lui a été donné par Fukiko et dissimule une cicatrice qui a un lien direct avec son secret.
Bien qu'au premier abord, on puisse trouver l'histoire de Très Cher Frère très romancée, c'est en réalité une magnifique chronique sur les problèmes existentiels et amoureux d'adolescentes passant à l'âge adulte et qui confirme bien le fait que le monde des enfants est cruel...

. Elise Gérardin et Maxime Pochard
Remerciements à « Efreeta »pour
ses renseignements (http://
www.members.tripod.com/-aoisoral)
@ Onisama 1991, NHK Enterprises
INC/lkeda Riyoko Production/Tezuka
Production

note sur la roseraie : Rappelons que la thématique de la rose est récurrente dans l'oeuvre de Riyoko Ikeda: on la retrouve dans les images, bien sûr, mais également dans les noms ou les comparaisons faites par les personnages.
Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:50:24    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

page 2 en bas


page 3 en haut au milieu

Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:50:45    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

NANAKO MISONOO

L'héroine de l'histoire est une jeune fille épanouie, équilibrée et coquette. Elle a grandi dans une famille bourgeoise, choyée par sa mère et son beau-père qui l'a adoptée quand elle avait
cinq ans. Cette jeune fille insouciante va se retrouver au beau milieu de querelles et jalousies dés lors qu'elle sera choisie comme membre du très sélectif « Sorority». Nanako devra faire face à de nombreux problèmes ainsi qu'à de nouveaux sentiments qu'elle ne connaissait pas auparavant. Elle ne cessera de se poser des questions sur le motif de son admission au « Sorority» et les liens qui unissent les élèves de « Seiran ».


Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:52:19    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

MARIKO SHINOBU

C'est une des plus belle étudiantes de « Seiran » et membre du « Sorority ». Elle est en première année, dans la classe de Nanako. Avec ses cheveux noirs bouclés, ses lèvres rouges et son teint blanc, on peut la comparer à une poupée de porcelaine. Terriblement coquette, elle rêve d'être plus grande et d'avoir un corps de femme. Dès le premier jour de classe elle jette son dévolu sur Nanako, qui n'a pas d'autre choix que de devenir son amie. Bien que très expansive, on s'aperçoit en réalité que Mariko n'a aucune autre amie et vit seule avec sa mère dans la luxueuse demeure de son père, un écrivain de romans érotiques. Nanako s'apercevra à ses dépends de la possessivité maladive de Mariko, découlant de son manque d'affection et de sa solitude.



KAORU ORIHARA (KAORU NO KI MI)

Celle que l'on surnomme « Kaoru no Kimi » (" la souveraine Kaoru") est la capitaine de l'équipe de basket de « Seiran ». Bien qu'elle soit dans la même classe que Nanako et Mariko, elle a un an de plus et est bien plus mature que ses camarades. ElIe est d'ailleurs une des idoles du Iycèe, déclenchant des hordes de lycéennes admiratives à chacun de ses matchs. Mais derrière son air enjoué se cache un grave problème de santé qui a nécessité une longue hospitalisation et qui ne semble pas être tout à fait guéri.


Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Oscar de Jarjaye
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 2 124
Personnage dans la zone RPG: Rose victor Peacecraft
Localisation: deriere une murailles infranchissable

MessagePosté le: 10/11/2006 23:56:10    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E Répondre en citant

AYA MIZAKI

Faisant partie de la même classe que Nanako, c'est une des méchantes de l'histoire. Ne pouvant admettre qu'elle n'ait pas été admise au « Sorority», elle va empoisonner la vie de Nanako et Mariko en se servant des dossiers de son père, avocat, et en faisant courir de blessantes rumeurs. Sa méchanceté se retournera bien des fois contre elle.



REI ASAKA (SAINT JUST-SAMA)

Aussi androgyne que Kaoru, Rei est le personnage romantique de Très Cher Frère. A « Seiran» on la surnomme « Saint Just », en référence au caractère cruel et à la beauté du révolution
naire français (Louis Antoine Léon de Saint-Just, conventionnel et membre du Comité de salut public, né en 1767 et guillotiné en 1794 ; un homme à l'éloquence et à l'énergie fulgurante, orateur extraordinaire qui a toujours placé la vertu républicaine et l'amour du peuple au premier plan). Elle a de longs cheveux blonds et une silhouette qui n'est pas sans rappeler notre chère [s]« Oscar de Jarjayes »[/s] ! Toujours plongée dans ses livres, c'est une jeune fille tourmentée, qui cache un terrible secret que seules Fukiko et Kaoru connaissent. Rei se drogue et fume en cherchant désespérément une marque d'attention de Fukiko, qui la persécute et réussit à rendre cette rebelle aussi docile qu'un agneau.



FUKIKO ICHINOMIYA (MIYA-SAMA)

Miya-Sama est la responsable du « Sorority ». Telle une reine, elle se déplace toujours accompagnée de sa cour et inspire la crainte et l'admiration de toutes les élèves. Elle possède une gran
de beauté et est très élégante. Elle semble s'intéresser énormément à Nanako qu'elle a elle-même choisie comme membre du « Sorority ». Elle constitue l'élite de « Seiran », et son père n'est autre que le responsable du lycée. Sous son beau sourire et son calme, se cache en vérité une jeune fille très cruelle qui nourrit une étrange haine pour la pauvre « Saint Just ».


TOMOKO ARIKURA

C'est l'amie d'enfance de Nanako. Très malicieuse et possédant un fort caractère, elle se détachera peu à peu de Nanako après que cette dernière ait été élue membre du « Sorority », pour enfin lui pardonner et se réconcilier, même avec sa rivale, Mariko. Elle sera d'une grande aide pour l'équilibre psychologique de Nanako.



HENMI TAKEHIKO

Le « frère» à qui Nanako écrit ses lettres. C'est en réalité un étudiant qui faisait des cours de soutien dans son ancien collège. C'est après son dernier cours qu'elle lui demandera de devenir son correspondant. Cependant les deux personnages ont un lien encore plus fort...



AKASHI ICHINOMIVA

C'est le frère aîné de Fukiko. Issu de la célèbre et riche famille, et très bel homme, il n'en reste pas moins simple et généreux. C'est le meilleur ami de Henmi et il est très attiré par le jolie Mariko.

Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/11/2017 06:23:59    Sujet du message: ARTICLE PARU DANS OGARU N°8 SUR ONIISAMA E

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Oscar et son monde Index du Forum -> Oscar et ses amies -> Oniisama E -> Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_red par Leparachute
Oscar et son monde Index du Forum